L’art de la vannerie artisanale

Introduction

La vannerie artisanale est l’art de tresser de la fibre végétale pour fabriquer des objets très variés. C’est un métier qui nous offre des produits naturels de très bonne qualité et non polluants. On y trouve des paniers et des corbeilles, des chapeaux, des nattes, les vans…

Certes, les produits venant de Chine envahissent le marché, mais la vannerie artisanale française continue d’exister.

 

L’histoire de la vannerie artisanale

 

L’histoire de la vannerie remonte aux premiers âges de l’humanité. Les plus anciens objets de vannerie remontent à plus de 10 000 ans, et ont été découverts en Égypte. D’autres pièces remontent à plus de 7000 ans, ont été trouvées au Moyen-Orient.

La vannerie artisanale fut d’une grande importance économique. Aujourd’hui, on peut dire que cet art se raréfie.

En France, en compte une centaine de maîtres vanniers. D’ailleurs, la communauté des vanniers-quincaillers a des statuts depuis l’année 1467. 

En ce qui concerne les outils utilisés, cette pratique demande très peu de matériels : un couteau de vannier, des fendoirs faits de bois dur, un trusquin, une peleuse et une batte. L’artisan peut également utiliser un sécateur, des serpettes, des poinçons et un maillet en bois.

 

La vannerie artisanale : les techniques utilisées

Souvent, on classe les objets fabriqués selon les méthodes utilisées par l’artisan vannier. On fait donc la différence entre :

 

La vannerie spiralée

Cette technique repose sur l’utilisation de matériaux très divers, comme le bois, les feuilles… et les herbes. C’est une méthode qui consiste en des brins de fibres formant un toron enroulé sur lui-même en spirale et généralement cousu.

 

La vannerie à nappes

C’est une méthode de vannerie artisanale qui s’apparente au tissage et qui utilise le plus souvent des matières en forme de ruban, comme les feuilles de palmier de doum que l’on trouve au Maroc.

 

La vannerie tressée

Quant à cette technique, l’artisan utilise deux (ou plus) brins flexibles entrecroisés et brins de clôture. C’est une vannerie très populaire en Europe.

Pour devenir vannier, vous devez avoir un intérêt pour le matériau osier. Pour accéder à ce métier, il faut passer un Certificat d’Aptitude Professionnelle vannerie (CAP), qui peut s’effectuer en deux ans après la classe de troisième, ou en un an après un premier CAP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *