Tannerie et travail du cuir

L’artisanat du cuir

 

Pratiqué depuis plusieurs siècles, le travail du cuir au Maroc est un artisanat reconnu  pour sa qualité et ses techniques ancestrales. C’est au XIIe siècle que cette pratique prend son envol sous la dynastie des Almohades. On conservant ces techniques anciennes, le cuir marocain bénéficie de nombreuses qualités.

On remarquera que le mot maroquinerie vient du nom Maroc.

 

Le quartier des tanneurs à Marrakech

Pour accéder à ce lieu rempli d’histoire,  il vous suffit de vous diriger dans la partie Est de la Médina à Bab El Sebbagh.

Cette activité réunit trois corps de métier :  les tanneurs, les teinturiers et les maroquiniers. L’odeur du travail du cuir est forte mais le détour en vaut la peine.

Fabrication :

La fabrication de cuir est faite à partir de produits végétaux et d’animaux (dromadaire, vache…). Après avoir plongé les peaux de bêtes dans l’eau afin d’en retirer les poils et impuretés, les peaux sont déposés dans de la chaux. Les peaux vont être malaxés pendant plusieurs jours. On y ajoutera de l’eau et de la fiente de pigeon. Les artisans enduirons ensuite les peau d’une pate à base de végétaux (généralement de la figue) afin d’apporter souplesse et brillance aux peaux. Par la suite, les peaux seront salées.

Après ce long processus, les artisans feront sécher les peaux à plat , puis battus afin de les assouplir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *